FAQ

Foire aux Questions

Qu'est-ce que l'hypnose ?

L’hypnose est un état très intense de concentration et d’absorption intérieure. La partie critique de votre esprit se met alors en sommeil, ce qui permet à vos facultés imaginatives et créatrices de passer au premier plan. L’hypnose est une façon de communiquer directement avec l’esprit inconscient. Lorsque vous êtes dans cet état, vous avez accès à des ressources, des talents et des capacités qui échappaient auparavant à votre contrôle immédiat. L’hypnose permet de remodeler et de changer votre propre réalité de manière à avancer vers ce que vous voulez, et à vous éloigner de ce que vous ne voulez pas. En effet, nous existons tous simultanément à deux niveaux de la réalité. D’une part, nous vivons dans le monde extérieur, constitué par tout ce qui nous entoure. D’autre part, nous avons un monde intérieur. Et c’est ce monde intérieur qui détermine tout ce que nous faisons, pensons, ressentons. Aussi, modifier les schémas de pensée qui nous desservent, permet d’agir différemment et d’obtenir de meilleurs résultats.

L’hypnose est un état très naturel, dans lequel nous entrons et nous sortons tous plusieurs fois par jour. C’est un état que nous connaissons parfaitement bien et pour lequel pour la plupart n’avons conscience. C’est une partie intégrante de notre fonctionnement. Par exemple, avez-vous déjà regardé un très bon film qui vous a bouleversé ? Pourtant, les films ne sont qu’une série de lumières qui se reflètent sur un écran. Qu’est-ce qui provoque alors cette expérience si puissante ?

Tout d’abord, avant que le film ne commence, vous êtes très conscient de tout ce qui se passe autour de vous. Vous pouvez entendre les gens parler et bouger, peut-être même sentir vos pieds posés sur le sol. Mais dès que le film commence, vous êtes pris par l’histoire. Votre esprit devient totalement absorbé par ce que vous regardez et l’environnement extérieur semble peu à peu s’estomper.
Il arrive que vous soyez tellement pris par le film que vous ressentiez de la compassion, de la tristesse et de l’amour pour les personnages. Vous faites alors tout simplement l’expérience d’un état hypnotique, où vous descendez à l’intérieur de vous et vous devenez, dans votre imagination, une partie du film.

La même chose se produit lorsque vous lisez un bon livre. Comment peut-on regarder des formes d’encre sur du papier et être aussi touché émotionnellement ? C’est parce que dans votre monde intérieur, ce que vous regardez a été interprété et traduit en une expérience réelle pour vous. Quand quelqu’un parle d’entrer dans un bon livre ou un bon film, c’est exactement ce qui se passe. Dans votre esprit, dans votre imagination, vous faites partie de l’histoire et êtes capable d’expérimenter tout ce qui s’y passe.

Il arrive aussi que lorsque que vous entendez quelqu’un parler, votre esprit se mette à vagabonder vers d’autres idées. Vous êtes alors si intéressé par vos pensées que vous commencez à rêvasser. Votre esprit s’évade vers un autre endroit ou un autre moment, et vous en oubliez presque où vous êtes et ce que vous faites. Après quelques instants, vous vous rendez compte que vous ignorez combien de temps votre esprit a vagabondé et n’avez rien suivi de ce qui s’est dit pendant ce temps. Ceci est aussi une expérience hypnotique.

Lorsque vous conduisez, il peut parfois arriver une expérience similaire. Par exemple, si vous vous dirigez vers un endroit où vous vous rendez souvent, comme votre domicile, parfois vous arrivez à votre destination et vous vous rendez compte que vous ne vous rappelez pas des dix dernières minutes de votre trajet. Pourtant, vous êtes arrivé au bon endroit. Vous avez tourné où il fallait, vous vous êtes arrêté aux feux rouges et avez manœuvré avec succès pour parvenir à bon port, sans avoir aucun souvenir d’avoir fait tout ça.

Ou encore, vous passez devant votre sortie habituelle, alors que vous êtes en chemin pour vous rendre quelque part d’autre. Avant même de vous en rendre compte, vous prenez la direction pour rentrer chez vous. Après quelques minutes, vous vous arrêtez et pensez : « Attends un peu, ce n’est pas là que j’essaye d’aller ».

Ces deux situations illustrent ce qu’on appelle généralement « l’hypnose de la route ». Ce terme convient parfaitement, car il s’agit d’une forme d’état hypnotique, où votre esprit conscient se met à vagabonder, ce qui permet à votre esprit subconscient de prendre soin de la conduite pour vous.

Lorsqu’on traite de l’hypnose, on entend souvent parler du conscient et de l’inconscient. Laissez-moi vous expliquer un peu ce que signifient ces deux termes. Les humains possèdent plusieurs niveaux de pensée. Chacun de ces niveaux est une faculté de l’esprit à part entière, avec ses propres capacités et dispositions.Le terme « conscient » est utilisé pour décrire un état de conscience normal, quotidien. C’est avec cette partie de votre esprit que vous pensez logiquement, faites des prévisions et effectuez des raisonnements. L’esprit conscient communique en mots et en phrases. Il comprend ce qui l’entoure en établissant des relations de cause à effet. Il est très utile, parce qu’il nous permet de nous concentrer, d’analyser et de choisir délibérément un plan d’action.

Toutefois, l’esprit conscient ne peut traiter qu’une très petite quantité d’informations à la fois. Vous avez peut-être déjà fait l’expérience d’essayer de retenir un numéro de téléphone avant de le noter. Si quelqu’un commence à vous parler d’un événement sans rapport avec ce numéro, le numéro disparaît très rapidement de votre esprit. Cela démontre que l’esprit conscient ne peut se concentrer que sur peu d’informations à la fois.

D’un autre côté, l’inconscient, également appelé subconscient, gère tout ce qui vous concerne et dont vous n’avez pas conscience. Il régit par exemple les battements de votre cœur, votre respiration et toutes les opérations biochimiques de votre corps. Le subconscient conserve aussi vos souvenirs et vos émotions. C’est de là que proviennent votre imagination et votre créativité. Cette partie de votre esprit pense en symboles, images et sensations.

Contrairement à l’esprit conscient, le subconscient peut traiter et associer simultanément des millions d’informations. Il est donc absolument nécessaire pour conserver votre corps en état de bon fonctionnement. En raison de ses vastes responsabilités, le subconscient est bien plus puissant que l’esprit conscient. Cependant, cela peut poser un problème, car le subconscient n’a pas la faculté de penser logiquement ou de raisonner. Il fonctionne un peu comme un ordinateur qui suit simplement les instructions qu’on lui a données.

Le subconscient stocke aussi des schémas complexes et les programme pour qu’ils continuent à fonctionner en dehors de votre conscience. C’est une capacité très utile, qui nous aide à gérer la vie de tous les jours. Ainsi, tous les matins en laçant vos souliers, vous n’avez pas besoin de réfléchir à la manière d’effectuer ce geste. Tout ce que vous devez faire, c’est poser vos mains sur vos souliers et le geste s’accomplit presque automatiquement, car il est emmagasiné dans votre subconscient. En revanche, ce serait probablement difficile si je devais vous expliquer avec des mots comment lacer vos souliers, car ce type de langage est utilisé par l’esprit conscient.

Il en va de même pour l’action de marcher. Lorsqu’un bébé apprend à marcher, il n’a aucun équilibre, se tient debout pendant une ou deux secondes, puis tombe. Toutefois, pendant cet apprentissage, le subconscient recueille des informations essentielles sur la tension musculaire, l’équilibre, le centre de gravité et la manière dont les différents mouvements déplacent le poids du bébé.

Tout cela se passe en dehors de la conscience du bébé. Mais après quelque temps, son inconscient perçoit le schéma « marche » et l’enfant peut alors se déplacer sur ses deux jambes. Bien sûr au début, l’enfant se tient en chancelant, parce que son esprit continue à recueillir des informations et les ajouter au schéma « marche ». Mais, après un moment, l’enfant court, ramasse des objets, saute, et effectue toutes sortes de gestes facilement et sans effort.

Lorsque vous marchez aujourd’hui, vous n’avez pas besoin de penser aux muscles à contracter et à relâcher. Vous pensez juste à l’endroit où vous voulez aller. Imaginez ce qui se passerait si vous deviez gérer consciemment plus de 600 muscles à chaque geste ! Vous ne pourriez même pas sortir de chez vous le matin. Voyez donc à quel point le subconscient nous libère en se chargeant des tâches répétitives de façon à ce que nous utilisions notre conscient pour effectuer des tâches plus enrichissantes.

La conduite est un parfait exemple de ce processus. Quand vous apprenez à conduire, la tâche semble très difficile : il faut contrôler votre vitesse, vous tenir à distance des autres voitures, rester dans votre voie, surveiller les jauges, les clignotants et les rétroviseurs, tout en appuyant sur l’accélérateur, le frein et peut-être l’embrayage. Toutefois, une fois que vous vous êtes assez entraîné, votre subconscient, qui a appris le schéma « conduite », prend en charge son application. Maintenant, vous pouvez penser à autre chose tout en conduisant, car le subconscient effectue tous ces gestes à votre place.

Vous vous êtes peut-être rendu compte que c’est ainsi que nous formons nos habitudes. Quand vous répétez une action un certain nombre de fois, que ce soit intentionnel ou non, le subconscient la transforme en schéma et commence à la reproduire automatiquement. Cela nous est, la plupart du temps, extrêmement utile. Tous les jours, nous réussissons à vivre en utilisant des milliers de petits schémas et habitudes que nous avons recueillis au cours de notre vie.

Les problèmes commencent lorsque votre subconscient a assimilé un schéma qui vous fait du mal ou ne soutient pas vos objectifs. Imaginons, par exemple, qu’à un moment de votre enfance, votre maman vous a offert un morceau de gâteau pour vous consoler ou vous calmer alors que vous étiez triste ou en colère. Le gout sucré et les réactions biochimiques au sucre, vous ont mis soudainement de bonne humeur et vous vous êtes senti beaucoup mieux.

A compter de ce moment, en cas de tristesse ou de colère, vous aurez tendance à chercher à reproduire le schéma qui s’est avéré efficace. A mesure que vous répétez ce processus, l’habitude se crée et les réseaux neuronaux qui associent, dans votre cerveau, le morceau de gâteau au plaisir deviennent de plus en plus solides.

Au fur et à mesure, votre esprit subconscient assimile ce schéma et vous pousse à manger du gâteau tous les jours, jusqu’à ce qu’une habitude se crée et que vous ne puissiez plus ressentir de plaisir sans manger de gâteau. Maintenant, vous êtes dépendant de ce geste quotidien et cette habitude est très forte.

L’une des erreurs les plus courantes est d’essayer de faire disparaître cette habitude par la seule volonté. En effet, rappelez-vous, l’esprit conscient, qui gère l’intention, la préparation et la volonté, est bien moins puissant que le subconscient. Celui-ci utilise les émotions, les images et le discours interne pour contredire votre volonté de changer. Dans ce combat inégal, il est toujours gagnant.

La principale tâche du subconscient est de vous protéger et de vous garder en sécurité. Pour cela, il agit au niveau physique, émotionnel et intellectuel. Par exemple, si vous passez votre main à travers une clôture et qu’un chien s’en approche pour vous mordre, vous allez automatiquement retirer votre main. Si vous prenez le temps de réfléchir, vous seriez mordu : votre réflexe inconscient est donc extrêmement utile.

De la même façon, si vous êtes passager dans une voiture qui freine soudainement, vous levez automatiquement les mains pour vous empêcher d’être projeté en avant, sans que votre pensée consciente ait le temps d’intervenir.

Le subconscient essaie aussi de vous garder en sécurité au niveau psychologique et émotionnel. Par exemple, si vous êtes trop jeune ou trop fragile pour gérer un événement traumatisant, votre inconscient peut « enfermer » ce souvenir loin de vous, pour que vous le revisitiez plus tard, lorsque vous serez plus âgé. C’est ce que nous appelons « répression ». Dans d’autres cas, notre inconscient nous empêche de percevoir les signaux qui indiquent qu’une personne en qui nous avons confiance risque de nous faire du mal, car cette découverte pourrait causer trop de dégâts à notre psychologie.

Cette forme de protection inconsciente est souvent utile, mais elle peut avoir dans certains cas des conséquences néfastes. Ainsi, certains sentiments réprimés peuvent ressortir sous d’autres formes plus destructrices comme l’alcool, la drogue, le jeu ou les excès de nourriture. Il arrive aussi que notre inconscient nous empêche de percevoir les éléments dont nous avons besoin pour évoluer.

Par exemple, si vous voulez allez à un club de gym, votre subconscient peut craindre la gêne et les moqueries, et pour cette raison vous envoyer des images de personnes qui vous regardent et vous montrent du doigt, jusqu’à ce que vous renonciez à votre projet. En effet, pour le subconscient, le connu est toujours plus sûr que l’inconnu.

Parce que l’esprit inconscient ne peut pas penser de façon rationnelle ou raisonner, il ne comprend pas la distinction entre ce qui est dangereux et ce qui relève simplement du défi, ce qui est risqué et ce qui est simplement incertain. Pour lui, sécurité égale familiarité.
Mais évoluer, vivre de nouvelles expériences et relever des défis, implique une part d’incertitude. Vous voulez changer, faire quelque chose de différent. Vous avez un but et un plan pour y arriver, mais cela effraie votre subconscient. La partie la plus profonde de votre esprit fait tout ce qu’elle peut pour empêcher ce changement d’arriver.

Souvenez-vous, l’hypnose peut s’utiliser pour communiquer directement avec l’esprit inconscient. C’est un moteur de changement bien plus puissant et efficace que la volonté qui parvient rarement à ses fins, et toujours au prix d’une lutte longue et douloureuse.

Grâce à l’hypnose, vous pouvez aller à l’intérieur de vous-même, reprogrammer les anciens schémas, réécrire les anciens scripts et relâcher les émotions refoulées. C’est une façon d’enlever un programme obsolète de votre ordinateur mental et d’entrer de nouvelles directives qui répondent à vos besoins actuels.

Ce que vous allez faire est de retrouver la source du comportement dysfonctionnel. Nous allons parler avec cette partie de votre esprit en utilisant son propre langage, ses symboles, images et sensations. Une fois que nous avons ouvert cette voie de communication, nous pouvons donner à votre esprit un nouvel ensemble de choix bien plus utiles que ceux que vous avez fait jusqu’à maintenant.

L’Hypnose est déconseillée dans certains cas de troubles psychotiques ou mentaux comme la schizophrénie, la paranoïa, la psychopathie, la sociopathie, la maniaco-dépression, la bipolarité ainsi que la dépression sévère. Merci de bien vouloir prendre en compte que je n’accompagne pas ces profils.

Mettons à plat les croyances populaires autour de l'hypnose

La tendance des médias, du cinéma et de la littérature à privilégier le sensationnel, est à l’origine de nombreux malentendus et idées fausses sur l’hypnose. Éclaircissons donc certains points, afin que vous compreniez mieux ce qu’est l’hypnose.

L’hypnose n’est pas un contrôle mental. Pendant l’hypnose, une personne est généralement plus ouverte aux suggestions, mais elle fait toujours preuve de présence et une capacité à contrôler leurs décisions. Les inquiétudes concernant le contrôle de l’esprit sont généralement basées sur des actes de scène ou des programmes télévisés qui ne représentent pas la manière dont l’hypnose est réellement utilisée en médecine. Alors que certaines personnes hautement hypnotisables peuvent sembler être entièrement sous l’influence d’un hypnotiseur, des décennies de recherche démontrent que l’hypnose ne doit pas être confondue avec le contrôle de l’esprit.

L’une des idées fausses les plus répandues sur l’hypnose est qu’il s’agit d’une forme de contrôle de l’esprit. Rien n’est plus éloigné de la vérité. Vous n’abandonnez pas votre volonté quand vous êtes sous hypnose et le praticien en hypnose n’a pas de « pouvoirs » à proprement parler. En fait, l’hypnose est un processus de collaboration. Vous devez rester impliqué à tout moment. Je vous demanderai par moments de parler ou de répondre, et vous le ferez avec beaucoup de facilité, car vous conservez à chaque instant le contrôle sur votre esprit. L’hypnose est simplement un processus d’auto-découverte. Ce n’est pas quelque chose que je peux « vous » faire. Dans ce processus, je joue le rôle d’un guide vers certaines parties de votre esprit qu’il serait utile d’explorer. Pour cela, j’ai besoin de votre entière participation. L’hypnose ne peut être un succès que si nous travaillons ensemble. De plus, personne ne fait rien sous hypnose qui pourrait violer ses convictions ou ses valeurs personnelles. Si jamais je suggérais quelque chose qui irait à l’encontre de votre code moral, vous pourrez ouvrir les yeux, vous lever et partir. C’est aussi simple que cela.

L’hypnose est aussi très différente du sommeil. Vous ne perdez pas conscience et vous restez alerte durant tout le processus. Vous aurez même une conscience plus aiguë de certaines choses dans votre environnement, comme par exemple, le tic-tac d’une horloge ou le bruit des battements de votre cœur. Certains clients sont tellement à l’aise pendant le processus hypnotique qu’ils s’endorment quelques minutes. C’est surtout vrai lorsqu’ils ont eu une longue journée difficile et veulent s’éloigner du monde pendant un moment. Si cela arrive, vous vous réveillerez après quelques instants, totalement rafraîchi et alerte. Toutefois, si jamais cela arrivait – et c’est rare – il faut que vous sachiez que rien de ce que je dirai ne pourra vous influencer à ce moment-là. Quand on dort, on dort : rien ne pénètre, et le processus hypnotique s’arrête. En effet, l’esprit doit être à un très haut niveau d’activité pour s’engager dans un processus hypnotique.
Sous hypnose, vous entendrez et vous serez conscient de tout ce que je dis. Vous pourrez, par la suite, vous rappeler certaines choses plutôt que d’autres. Mais souvenez-vous, l’hypnose est un processus actif, une communication entre vous et moi. Pour suivre mes suggestions et emmener votre esprit vers les endroits que je décris, vous devez pouvoir m’entendre.
Les gens ne révèlent pas leurs secrets les plus noirs sous hypnose. Cette idée a été totalement créée par les films, les livres de fiction et les rumeurs. Sous hypnose, vous travaillez avec des niveaux de conscience profonds, dont la responsabilité principale est de vous protéger. Cela signifie que vous gardez « sous clé » tout ce que vous ne voulez pas que les autres sachent. Cette partie de votre esprit, l’inconscient, vous est fidèle et ne sert que vous. Elle ne vous abandonnera pas, ni ne livrera des informations qui pourraient vous faire du mal physiquement, mentalement ou émotionnellement.

Il est faux de croire que seules les personnes peu intelligentes pouvaient être hypnotisées. Cette idée fausse est liée au préjugé selon lequel le praticien en hypnose tente de prendre le contrôle sur votre esprit. En réalité, excepté certains cas exceptionnels, n’importe quelle personne ayant un cerveau biologiquement fonctionnel peut être hypnotisée. L’hypnose est liée à la concentration et à l’attention, ainsi qu’à l’utilisation des pouvoirs de l’imagination pour créer des expériences et des mondes nouveaux à l’intérieur de nous-mêmes. L’intelligence est au contraire un atout pour utiliser ces capacités et expérimenter l’hypnose.

Panier